ecole primaire chantarize ariège à campagne sur arize
L'école primaire
      
      L'enseignement se fait par période de 3 semaines explorant un thème.

      L'apprentissage tient compte de la nature et du développement intérieur de chaque enfant en équilibrant les activités intellectuelles, manuelles et artistiques.

       Les journées commencent par les chants et la partie rythmique, puis le français, les mathématiques, la géographie, l'histoire, sont intégrés dans le thème de la période, accompagnés par l'anglais, la musique, les travaux manuels, le dessin de forme, l'eurythmie, le jardinage...
  

PROJET PEDAGOGIQUE PRIMAIRE

OBJECTIFS

1 – Respecter l’individualité et les étapes de développement de l’enfant.
2 – Développer les facultés de penser, de ressentir et de vouloir chez l’enfant.
3 – Intégrer l’enfant à la vie sociale.
4 – Harmoniser l’éducation des enfants entre parents et professeurs.

MOYENS

1 – Respecter l’individualité et les étapes de développement de l’enfant avec en arrière plan son devenir.
      Entre 7 et 9 ans le principe d’imitation est encore très important mais s’y ajoute celui de l’autorité naturelle du professeur. Pour l’enfant de cet âge l’expérience d’être auprès des personnes plus âgées que lui qui l’éduque et l’instruit en étant porteur d’une autorité réelle et naturelle est essentielle pour l’acquisition de sa propre liberté

COMMENT ?

  • Connaître la nature, c’est s’approcher de sa propre nature

  • L’enseignant personnalise le travail que doit effectuer chaque enfant à partir de ses connaissances du développement de l’homme et de l’enfant et par la connaissance des enfants de sa classe (observations, rétrospectives, bilan).

Ce travail de suivi est mis en commun avec les autres professeurs lors de leur réunion hebdomadaire.

  • L’enseignant doit s’adapter au rythme de l’enfant.

  • L’enseignant doit adapter ces méthodes pédagogiques, laisser venir les questionnements des enfants ou les orienter tout en laissant un espace d’autonomie.

  • Poème de l’enfant.


 

2 – Développer les facultés de penser, de ressentir et de vouloir chez l’enfant.

En 1ère, 2ème et 3ème classe : Développer en priorité les facultés de sentiment et de volonté qui agissent ensuite sur les facultés intellectuelles.

COMMENT ?

  • Développer la motricité (en continuité de l’apport du jardin d’enfant) avec l’eurythmie, modelage, les jeux, travaux manuels, jardinage, pratique de la flûte, partie rythmique…

  • Développer l’imagination, la création (écouter des histoires, imaginer des suites d’histoires, inventer des jeux, réaliser son petit jardin…)
  • Développer la créativité à travers l’art, grâce aux matières artistiques (dessins, peintures, travaux manuels, dessins de forme, eurythmie, chants, flûte, poèmes…)
  • Réaliser des actions qui se répètent par :
    • Certaines répétitions dans les cours (rétrospectives, partie rythmique, tables de multiplication…)

    • Par le rythme de la journée (voir emploi du temps de la journée…), (voir NB)

    • Par le rythme de la semaine (voir emploi du temps de la semaine…), (voir NB)

    • Par le rythme de l’année (fêtes et saisons)

NB : L’enseignant peut changer le cours lorsqu’il trouve que les circonstances l’exigent.

 

  • Cultiver la force de la mémoire de l’enfant à partir du sentiment et de la volonté (voir ci-dessus) et :

    • L’enseignant doit rendre ses cours intéressants et vivants. Il crée donc ses cours de manière artistique (sans manuel scolaire) et en fonction des enfants et de leurs tempéraments.

    • Les connaissances doivent passer d’abord par une « réception » de l’enfant le 1er jour, par une expression le 2ème jour, et par l’écriture d’un texte (par exemple) le 3ème jour.

 


 

3 – Intégrer l’enfant à la vie sociale.

COMMENT ?

  • L’enfant se rencontre lui-même, et s’ouvre au monde par les sens ; donc éveiller et cultiver les sens par les arts, le contact avec la nature (jardinage, promenade, table des saisons, voyage de classe…) par la motricité…(partie rythmique, eurythmie, jeux…)

  • Elever l’enfant par la connaissance imagée des règnes de la nature (légende sur les plantes et les animaux) vers ce qu’il a de plus élevé en lui (image de l’homme dans les contes, les histoires biographiques, les fables, la mythologie hébraïque…)

  • Amener l’enfant à pénétrer petit à petit sa volonté de pensées en l’éduquant de façon sensée dans tout ce qu’il fait. Toutes les matières scolaires agissent dans ce sens.

  • Veiller aux relations respectueuses des enfants entre eux et avec les adultes (l’école est une micro société).

  • Veiller au respect de l’environnement, fruit du travail des adultes et de la nature. Sensibilisation à la nature, cultiver le sentiment envers la nature.

  • L’initier à la langue et la culture anglaise, afin de permettre à l’enfant, à long terme, de se lier et communiquer avec des personnes du monde entier.

  • Acquérir et maîtriser les apprentissages de base (écriture, lecture, calcul) durant les années du primaire (Au niveau de ces apprentissages, ils obtiennent un niveau équivalent à celui de l’éducation nationale à la fin de la 6ème classe)

  • Encourager l’expression orale collective et individuelle des enfants devant autrui (chants, poèmes, rétrospectives, réponses aux questions, théâtre…)

4 – Harmoniser l’éducation des enfants entre parents et professeurs.

COMMENT ?

  • Sur la base de l’observation phénoménologique de l’enfant, des rencontres individuelles ont lieu entre parents et professeurs au moins 1 fois / an (ou sur simple demande d’une partie concernée)

  • Une réunion collective (parents-professeurs) se déroule toutes les six semaines où un thème pédagogique (à préciser avant) et un  « bilan général » des activités pédagogiques en cours sont exposés ; toutes les questions préoccupant les parents peuvent être exposées.

  • Un bulletin sera remis à la fin de l’année scolaire aux parents dans lequel un «  tableau » dépeint le mouvement de l’évolution de l’enfant pendant la vie scolaire écoulée.

  • Un poème individuel, destiné à l’enfant, fruit de l’observation de l’enfant. Les parents lui lisent l’été. Ce poème reflète des éléments importants pour son développement.(1 fois par semaine, l’enfant le récite en classe)

  • Il est demandé aux parents de prendre connaissance chaque semaine de « l’info parents » qui concerne la vie de l’école (parution jeudi). Elle est envoyée par mail et affichée à l’école.

  • Un livret d’accueil est remis, au tout début de l’année scolaire, aux parents avec le projet d’établissement, le projet pédagogique, le règlement intérieur.

  • Le travail selon Chemins vers la qualité, pour lequel l'école s'est engagée en 2006, permet de cultiver la conscience de la tâche commune des professeurs et des parents. L'école n'est pas une collectivité mais une communauté de tâches, un organisme social vivant où nous pouvons apporter le meilleur de nos différences. On ne se contente pas de fonctionner mais on apprend à diriger son fonctionnement. L'année scolaire commence avec un séminaire ouvert à tous ceux qui veulent comprendre l'orientation que l'école s'est fixée.

Chemins vers la qualité a mis au point une méthode d'évaluation pour l'enseignant, selon des critères qui répondent aux questions suivantes:

« Comment puis-je en tant qu'enseignant (jardinière ou professeur de classe) vérifier la qualité de mes cours ? »

« Comment permettre à un observateur de les juger en toute objectivité (sans implication personnelle, émotionnelle ?) »

Pour l’enseignant, les critères de qualité, une fois trouvés en fonction de ses objectifs pédagogiques (projet pédagogique), sont un moyen de vérifier au quotidien, très concrètement les bienfaits de la pédagogie sur l'enfant. Si les résultats ne sont pas visibles, il y a matière a comprendre rapidement le pourquoi ; d'où l'importance du choix des critères.

La qualité pédagogique au primaire pourra être vérifiée selon ces critères :

      • Que les enfants s’appliquent dans leur travail, soient bien occupés pendant les cours, qu’ils aient envie d’aller à l’école.

      • Observation de chaque enfant. (à détailler)

      • Soigner les aspects relationnels entre les enfants

      • Que les enfants participent selon leurs capacités ou leurs moyens aux jeux de groupe, de motricité

      • Trouver un bon équilibre entre les acquis correspondant au niveau de chaque enfant conjugué avec le respect du rythme d’apprentissage de chaque enfant.

Ces critères seront vérifiés au cours de bilans (réunion de collège, de classe, rencontres individuelles avec les parents, bilan de fin d’année).

École Steiner Waldorf de Campagne/Arize © 2010